RHYL : Serveur RP pour Ultima Online

Rhyl est un serveur gratuit et francophone dédié au jeu de rôle en ligne.
 

Partagez | 

Le Jeu des Masques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le Jeu des Masques. Lun 16 Juil - 15:41
Il existait jeu mortel au Royaume de Rhyl, et la populace y avait été versé, celui du jeu des Masques.

Sisnithe, ou Estrella de son nom acquis, avait joué avec le diable. Versée dans une magie du sang, elle s'était éprise de jouer, avec la noblesse, avec des hommes et des femmes. Elle semblait avoir perdu la première manche. En fuite, terrée, traquée par le Khazar, par la Plaine, par elle même car elle avait déclenché l'incendie elle même, semant des doutes en elle et en les cœurs qu'elle avait rencontré.

Elle avait semé des rumeurs de guerres, créé confusion autour de Fournaise, l'Unique avait surement eu ses raison que le coeur d'Estrella n'avait encore approché. Triste serviteur de l'Un, elle n'avait pas su saisir toutes ces nuances.

Alors elle avait pris le temps de repos, de silence, dans le Noir complet du Theâtre. Elle avait profité de ce vide en ces murs, de la fermeture pour y danser une dernière fois, tourner sur elle même dans cette danse traditionnelle, qui dit on fait entrer la lumière, ou elle le fit en chantant.


Citation :
Rouge sang.

J'ai goûté du sang.
Le désir qui dormait en moi est maintenant éveillé.
J'ai goûté du sang.
En touchant des lèvres d'un coin de rêve.
Ce sang nous a uni pour toujours.
J'ai goûté du sang.

Aujourd'hui ce fou erre ici et là
Aujourd’hui le souffle est bloqué par lui
Il circulait librement
Il restait pleinement à bord.
Je ne sais pas quand il est venu prendre ma vie
Des lèvres ont touché des lèvres
Elles ont goûté le sang.
J’ai goûté du sang
Le désir qui dormait en moi est maintenant éveillé.
J'ai goûté du sang
En touchant des lèvres d'un coin de rêve.
Des lèvres ont touché des lèvres,
Elles ont goûté le sang.


Le creusoir ne lui ouvrait plus ses portes sous son vrai visage, elle ne pouvait plus afficher son vrai visage devant tous les jours prendre ou voler celui d'un autre.

Son vieux maître lui avait dit un jour :
"Tu seras un jour Personne, et alors tu pourras les aider, et alors tu pourras être dans le grand Plan, celui et le seul qui va dans le grand Tout.
Alors tu comprendras que la Mort n'est qu'un voyage, un changement d'état, et tu aideras ceux qui te le demandes, ceux qui voudront executer, car sans le savoir ils servent l'Unique.
Les 7 sont des visages, qui se rejoignent vers un prisme, à une seule facette quand on sait la regarder : il est Tout ou il est Personne. Il est le vide quand on l'accepte, ou nous remplit quand il le doit..."


Sisnithe s'était écarté de tout celà, avait choisi la ville, et les visages étaient revenus à elle. Aujourd'hui elle était multiples reflets, elle était devenue une Sang-visage, s'appliquant et disciplinée, mais restait pour elle cette dernière épreuve : Personne. Devenir personne...


Un par un, en Valcoeur, au creusoir, elle avait coupé les liens... elle aura laissé sur le bureau d'Astrée 5 de ces petites pièces spéciales, venues de Fournaise, qu'elle avait gardée étant enfant, Kadec en aurait trouvé une lui aussi, Milan le trop impétueux trouva lui une dernière fleur sur son comptoir. Ceux qui reçurent la pièce trouvèrent un message :


Sur la pièce : un visage masqué sur une face, et de l'autre côté, un symbole passage entre vie et mort avec inscrit :
"Toute personne doit mourir, toute personne doit servir"

Citation :

Cher Ami(e), le jeu des Masques n'a que débuté. Le jeu de l'égo est terminé. Derrière ses multiples facettes, 7 dieux, 7 notes, 7 couleurs, se cache l'Unique, qui n'est rien, ou qui est Tout. Parfois il faut remplir le vide, ce que je fis, mais quand la coupe est remplie de belle manière, alors elle peut enfin déborder. Je suis morte ainsi quand je vous écrits, le personnage a été tué, l'Ombre est le reflet de la lumière, mais qu'est ce qu'il la projette, cette dernière? Ainsi cela est il le dernier secret.
Il est ancien ordre que je vais faire revivre, car aujourd'hui les erreurs m'ont permis d'apprendre. Cet ordre est celui universel en toute chose, celui du Blanc et du Noir.

Derrière la multitude des dieux de Fournaise, ceux rapportés par nos esclaves, se dégagea un autre courant de penser. Savant mélange de genre, tous se rejoignirent.
Mon Maître entendit la louange ainsi, mais les esclaves en peine se mirent un jour à ne vouloir plus qu'une chose : la Mort douce.

Qui s'occuperait de ses malheureux? Alors le Maitre et la petite, qui n'était encore personne s'occupaient de Fournaise... rendant à l'unique ceux qui avaient le désir de trouver son visage et sa grâce. Tout homme doit servir... et quand cela est fait, tout homme doit mourir.
Afin de finnancer ces belles morts, mon Maitre fit spécialité que l'accorder aussi à ceux qui le méritaient. Pour cela, les sang ou cents visages l'aidèrent. Il se les appliqua, et compris qu'il n'était Personne.

Après avoir servie mon Amie, Son Excellence d'Astrée, et ce fut joie, la petite doit Servir l'Unique. Cela se fera ainsi. Ces petites pièces en toute taverne du Sud sera reconnue si aide vous souhaitiez un jour, mais ne l'oubliez : la mort a un prix, et celui ci est cher, car l'univers remplit et comble les vides.

Mirage, ma dame, mon amie, (ou : Kadec, amant des mots, inspiration de mon coeur), avant de n'être personne je suis aussi la Vie, et vie doit se perdurer avant de pouvoir offrir l'autre facette. Ainsi services rendus seront honorés. Ceci est une mission sacrée. Fille, garçon, ou bien les deux arrivera au creusoir dans 9 cycles de lune.
Il ou Elle devra servir et partir en pèlerinage pour retrouver les indices du Noir et du Blanc, dans le sud, et ils ramèneront ce funeste présent au centre.

Ainsi je serai là encore quelques lunes, car peut etre me reste t il dernières choses à faire, mettre en ordre mais ensuite, j'irai créer et construire là d'où je viens : ne sommes nous pas tous voués à retrouver nos origines? Le Khazar et la plaine n'auront pas Estrella : jamais. Je suis une Ombre parmi les Ombres, et je marche à présent au sain d'elle avec beaucoup de recul, et de prudence.

Trouvez le damier, cet ordre sera craint et redouté, chéri et demandé, il ne cessera d'exister. Il est et sera dernière demeure. Les pions de ce jeu viendront se greffer dans l'échiquier, car celà est nécessaire au Grand ordre, au grand Tout.

La culture doit elle perdurer, pour que mythes et légendes soient toujours, pour qu'âme sensible découvre trésors cachés, car même dans 100 ou 200 ans, nous serons ainsi Toujours.

Votre dévouée et amie, amour amante, sérieuse joueuse,
Estrella Longévion ou Est-réelle LongueVie,
Ou Sisnithe, Si Se Nie Tuée,
Et aujourd'hui Personne, Père en Son.


Les missives avaient par les vents trouvé leur destinataire.

Munie de son nouveau visage, Sisnithe quittait pour la dernière fois les sous sols du théâtre d’où elle avait écrit, pris quelques instant pour méditer sur le cour du temps...
Il lui restait deux trois choses encore à faire, et elle pris le pas de quelques ruelles mal occupées, avec un pas bien décidé.

Ses amis savaient ou la trouver, et elle serait là pour eux s'il le fallait, pour servir ou pour honorer.
avatar
Ambroise


Messages : 117
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 34


Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Jeu des Masques.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1