Histoire de Rhyl

Aller en bas

Histoire de Rhyl

Message par Kirolac le Sam 11 Nov - 14:16

Chapitre 1 : L'apogée des clans



Jusqu'à la domination...

Nul ne sait vraiment comment sont arrivés les premiers hommes sur Rhyl. En sont-ils originaires ? Sont ils arrivés par navire ou par magie ? Le mystère reste aujourd'hui intact. L'on peut attester de leur présence depuis environ 1500 ans à la vue des constructions les plus anciennes.
Pendant 800 ans, les premiers hommes de Rhyl ont vécus sous forme de clans avec des dénominations aux provenances bien diverses. Parfois portant le nom d’ancêtres comme les Sars ou les Bosc, d'autres de lieux comme le clan des Futaies, le clan du lac ou le clan des rivages salés.
Ces clans coexistaient de manière assez pacifiques bien que parfois des conflits ont éclatés de manière sporadique et de durée assez courte. Principalement dans le but de domination d'un endroit spécifiques possédant des ressources utiles.

Rhyl n'était pas peuplé que d'humains, bien d'autres créatures y vivaient. Les clans repoussèrent les autres espèces de Rhyl, très souvent technologiquement inférieures. Les hommes des clans maitrisaient l'archerie, la fonte et la forge du fer mais également la magie. Sachant s'équiper et s'armer efficacement, bien des espèces de monstres perdirent des terres et ce assez rapidement, trop rapidement même.

Débuta alors ce qui reste dans l'histoire des clans sous le nom de "Guerre des héros"



La guerre des héros...

Ne maitrisant pas l'écriture, les hommes des clans se transmettaient oralement les histoires dont celle-ci, emprunte de mysticisme, de légendes et de guerriers d'exceptions. La fameuse guerre des héros.

Les nombreuses races de monstres de Rhyl alors repoussés de partout par le fer, les flèches et la magie des hommes des clans s'allièrent et dans un sombre rituel auraient inséminer de la magie très noire dans les corps de quelques un des monstres, les changeant en puissantes ignominies sanguinaires.
Ces puissants et souvent immenses monstres grands comme de vieux arbres s'avérèrent être la "mort marchant" pour les courageux guerriers. On parle d'orcs grands comme dix et pouvant écraser dans ses poignes des guerriers armurés de fer et ce, sans faire d'effort.
Une guerre totale était alors engagé, les clans se retrouvèrent unis par la volonté de survie. Les villages des clans étaient rasés, les populations massacrés, les survivants pourchassés. La guerre faisait rage, offrant aux hommes des héros, des êtres sortant des rangs de par leurs talents pour tuer. Bolorn Bosc du clan des Bosc en est l'exemple le plus célèbre. Armé de sa hache, ce farouche guerrier a terrassé deux Orcs géants lors de la défense du village du clan des Futaies.



La bataille finale du refuge...

Les hommes des clans afin de pouvoir mener bataille sans trop de soucier des non-combattants, se regroupèrent au centre de Rhyl dans un lieu dur d'accès et assez facile à défendre, le lieu dit "du refuge".
Pour être atteint, les monstres devaient franchir un petit col étroit. Les hommes des clans menés par leurs héros résistèrent des jours durant aux assauts répétés des ces immenses monstres et des légions de monstres plus classiques, puis vint alors le temps de la contre-attaque. Alors qu'ils avaient attendus et attendus encore, encaissant assauts sur assauts, les hommes des clans foncèrent aux sons des cors de guerre sur tout ce qui n'était pas humain.

Le sang coula à flot ce jour la. Forêts et plaines alentours n'étaient que champs de cadavres de toutes sortes. La victoire des clan était totale. Les monstres étaient en pleine débandade, ils durent pour survivre se retrancher dans leurs bastions respectifs.

L'on dit que la paix acquise se jour la règne encore mais, les monstres de nos jours existent encore et s'avèrent être agressifs. Rien de comparable cependant à cette union démoniaque qui mit en danger l’existence des humains.
Les héros devinrent le culte des clans. Honorant leurs ancêtres et leur lutte sacrée, les hommes des clans restent encore pour beaucoup de fiers fidèles, même si un bon nombre sont désormais des croyant des 7, la nouvelle religion de Rhyl.

La vie reprit son court. Les villages dévastés furent rebâtis, les champs resemés et les cerfs redevinrent les proies des chasseurs.



Les veilleurs, le restant de cette guerre...

Afin de garantir la sécurité des humains et empêcher une nouvelle grande guerre, les clans mirent en place une sorte d'organisation, descendante de cette alliance ultime. Les veilleurs étaient nés.
Encore de nos jours, ils sont chargés de patrouiller et d'explorer les endroits les plus dangereux de Rhyl afin d'établir des rapports et accessoirement, ramener des richesses.
Les veilleurs acceptent tout le monde indépendamment du rang social, ils ne participent pas à la vie politique de Rhyl et sont bien vu de partout. Ils trouveront un lit et un repas chaud chez chaque seigneur de Rhyl.
Les veilleurs possèdent une puissante tour dans la capitale servant à s'organiser et à recruter et former de nouveaux membres.


Dernière édition par Kirolac le Sam 11 Nov - 19:48, édité 2 fois
avatar
Kirolac
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de Rhyl

Message par Kirolac le Sam 11 Nov - 15:36

Chapitre 2 : Les Khazars





Des voiles au large...

Le vent soufflait fort quand la vigie du premier navire Khazar hurla à pleine voix "terre ! terre !". Effectivement, la caravelle Khazar et ses boutres d'escorte venaient de découvrir Rhyl.
Sans précipitation, le commandant, Rodryn Samarach, fit établir une carte des lieux afin de trouver un bon endroit pour débarquer. Il jeta son dévolu sur une baie au nord d'une grande ile situé juste en dessous du continent principal. Le "camps de Samarach" était alors fondé. Il deviendra quelques siècle plus tard la ville Khazar de Samarach, capitale de province.

Les Khazars ont la peau foncée, contrairement aux hommes des clans qui ont la peau très pâle. L'on sait chez les Khazars que plus l'on a la peau foncé, plus son sang est proche de celui des primo-Khazars. Le sang Khazar ayant été dilué par de nombreux mariages forcés avec des femmes mises en esclavage mais gardées sur place pour assurer une descendance aux anciens marins.
Note : Cependant certains Khazars ont la peau très pâle car ils sont issu du clan des rivages salés et qu'ils ont étés administrativement intégrés à la province quand celle-ci rejoindra la couronne.


Exploration et alliance...

Les premiers explorateurs Khazars rencontrèrent au sud de l'ile un clan d’humain à la peau bien pâle, le clan des Salrivages (ou rivages salés). Un clan bien loin des autres qui ne se souciait guerre de la vie des autres clans. A vrai dire, voila plusieurs siècles qu'il était dans une guerre contre une tribus de Cyclopes. Les deux partis se disputaient la maitrise de l'ile.
Un accord commercial en échange d'une alliance militaire temporaire fut alors établi entre Samarach et "Salrivage". Grace à la technologie Khazar, la défaite des géant était signée d'avance. Les Cyclopes abandonnèrent rapidement leurs prétentions sur l'ile pour se concentrer sur la défense de leurs propres terres.

Le clan, désormais bien heureux,  échangea alors des ressources contre des objets et des nouvelles techniques aux Khazars et ferma les yeux pour la seconde marchandise que les Khazars allaient rapporter dans leur ancien monde.



De drôle de marchandises...

Les Khazars en venant sur Rhyl espéraient tomber sur une marchandise devenue rare dans l'ancien monde. Des hommes libres, forts et en bonne santé. Les bons esclaves commençaient à se faire rare dans l'ancien monde et les prix montaient.
Pendant des années les Khazars se sont rendu sur le continent principal afin d’attraper des individus isolés, voir des villages complets, ils pouvaient frapper partout à proximité de la mer ou de rivière. Les voiles et l'acier Khazar était craint par les clans, ces derniers agissaient vites et ne laissaient que peu de chance de réagir avant de disparaitre sur les flots.
Les esclavagistes étaient désormais la nouvelle menace sur Rhyl pour des clans bien dépourvu face à eux.



La fondation de Samar...

Sur une autre ile, les Khazars fondèrent Samar, une ville ou s’accumulait les richesses issues du commerce des esclaves. Cette cité devint la capitale du "Roi de Samar" et le dirigeant de Samarach devint alors le "Prince de Samarach". Ce petit royaume n'avait pas réellement d'ennemis réellement capable de le menacer, ni même de trouver d’où les Khazars pouvaient bien attaquer.

Les Khazars prospérèrent ainsi pendant deux siècles.


Dernière édition par Kirolac le Sam 11 Nov - 20:16, édité 1 fois
avatar
Kirolac
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de Rhyl

Message par Kirolac le Sam 11 Nov - 16:46

Chapitre 3 : Des conquérants




Des hommes habillés d'acier...

Les hommes des clans virent d'autres navires arriver, différents de ceux des esclavagistes, ils étaient bien plus gros.
Ces hommes démontèrent leurs navires pour fabriquer une première ville à l'est de Rhyl, connue désormais sous le nom de Dourivage.
Ils étaient habillés d'acier, montaient des chevaux et avaient des armes aussi tranchantes que résistantes. Rapidement, les clans alentours furent attaqués et vaincus. Les Sars durent courber l'échine pour ne pas être anéantis et intégrèrent ce nouveau royaume.
L'on appris que pour découvrir Rhyl, ils avaient suivi les navires Khazars et devant les ressources ramenées et vendues. ce peuple alors chassés de ces terres avaient saisi l'opportunité d'aller survivre ailleurs.



Une paix fragile...

Les clans tombaient les un après les autres devant ces nouveaux conquérants. Bien qu'étalé sur près d'un siècle, les combats menèrent à une paix fragile, les "hommes" comme ils s'appelaient étaient désormais trop divisés pour continuer une guerre contre les dernières tribus sans risquer de tout perdre.
Trois royaumes venaient d'apparaitre en plus de celui des Khazars. Le Piedmont avec Dourivage comme capitale, Celui de l'Ouest et Centreterre avec comme capitale Valcoeur.
Seul le nord-est du continent de Rhyl demeurait les derniers clans qui n'avaient pas plier le genou. On trouvait respectivement le clan des Bosc, le clan des Bois du nord, le clan des Arcs longs, le clan des Grole et le clan des Bois chantants.


Et les Khazars pendant ce temps...

Les Khazars ont vu d'un mauvais oeil l'arrivée de ces concurrents sur Rhyl. Ils considéraient Rhyl comme leur jardin privé et donc ne se génèrent pas d'entrer en conflit avec ces nouveau arrivants. Ils étaient chassés comme les autres pour finir esclave à l'autre bout du monde.
La chasse étant devenu plus dangereuse, les Khazars préparaient d'avantage leurs raids et parvinrent à continuer leur commerce sans grands ennuis. Enfin, jusqu'à l'arrivée des pirates.
avatar
Kirolac
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de Rhyl

Message par Kirolac le Sam 11 Nov - 17:25

Chapitre 4 : Les pirates du levant


Les chasseurs des mer...

Les richesses que ramenaient les Khazars n'ont pas attirés que les conquérants sur l'ile, elles ont attirées l’œil des peuples pirates.
Les pirates étaient des experts en combat naval, les Khazars l'étaient bien moins. Les navires Khazars avaient trouvés à qui parler. Après plusieurs siècles de voyage sans encombres, voila que les chasseurs étaient devenus des proies. Des navires pirates croisaient au large de Rhyl avec comme but d'intercepter les navires marchands et de revendre les marchandises.



La fondation de quelques repères...

Les pirates fondèrent trois repère sur les iles du levant. Dés lors, ces pirates furent appelés "Les hommes du levant". Aigrehavre était le plus gros. Il servait de base principale pour stocker les prises. Au nord, on trouvait "La Rapinière" et plus au sud, "Petit ilot".
Ces bases furent rapidement trouvés par les navires Khazars, clairement un conflit allait éclater sur les océans de Rhyl et une seule puissance maritime allait en sortir gagnante.



Une guerre sur les eaux...

En quelques semaines, les Khazars avaient pu regrouper le plus gros de leur flotte à Samar. Une trentaine de navires de taille moyenne, armés d'arbalètes fixes et avec des équipages habillés de mailles d'acier solide et de lames tranchantes. Ils étaient pret à faire le siège des petites fortifications d'Aigrehavre.

La flotte prit d'abord la route du repère du "Petit Ilot", cible facile à prendre pour une si grosse troupe. Après une journée de voyage, au petit matin, c'est une flotte de 10 navires pirates qui lancèrent les hostilités.
Les plus gros navires pirates éperonnèrent les navires Khazars afin de lancer des batailles au corps à corps tandis que les plus petits utilisaient leurs archers pour abattre les soldats Khazars.
Sur les ponts des navires l'on se battait et surtout l'on se poussait à l'eau, les pirates n'hésitaient pas à saisir un Khazar pour le faire chuter avec lui et pour cause. Les pirates avaient des armures de cuir et donc pouvaient flotter tandis que l'acier Khazar menait son propriétaire au fond de la mer. La précision des archers pirates permit d'achever rapidement une bataille à sens unique.

Les navires Khazars capturés par les pirates furent utiliser pour lancer une contre-attaque immédiate sur Samar et ses richesses. La ville aussi surprise que vide de soldats tomba très rapidement, pour achever la guerre et remplacer les Khazars dans le commerce d'esclave, les pirates n'avaient plus qu'a prendre Samarach.

La flotte s'élança alors vers l'ouest mais fut stoppé. Des bancs de sables étaient apparu alors que les navires pirates voguaient à proximité de l'ile de Samarach. Intervention naturelle nimbée de chance ? Intervention magique ? Nul ne sait vraiment mais le sable désormais allait du continent à l'ile de Samarach qui était de ce fait devenue une presqu'ile.
Les pirates bien qu'ayant perdu de très nombreux navires n'en démordirent pas. C'est par la terre qu'ils allaient se rendre à Samarach toute proche mais les Khazars restant alliés au clan de Salrivage se lancèrent dans une chasse. L'acier Khazar en combat rapproché était bien meilleur que le cuir des pirates qui perdait tout son sens sur la terre ferme.
Les Khazars avaient remporté une importante bataille mais les deux camps avaient souffert. Les Khazars avaient perdus de très très nombreux navires et toute possibilité de dominer les mers alors que les pirates avaient encore Samar. Les pirates avaient un chef vivant et adulé malgré la déconvenue de Samarach, leurs repères intacts et des navires.
Les deux forces étaient désormais équivalentes et allaient s'éviter bien que les Khazars ont toujours l'envie de reprendre Samar.


Le Roi du levant...

Les iles du levant avaient désormais un Roi, Oller Noirevoile. Il décida de fonder son royaume sur les iles du levant avec comme capitale AigreHavre. Désormais, les pirates allaient faire comme les Khazars à défaut de les avoir remplacer, à savoir capturer des humains et leurs ressources pour les revendre dans l'ancien monde.
Les "Hommes du levant" s'avèreront être plus agressifs que les Khazars, entrant plus profondément dans les terres, plus souvent et plus violemment. Pour protéger Valcoeur de ces pillards, le fort du Bouclier sera bâti. Bellac érigera un fort de pierre devant son port et de nombreuses autres villes se doteront de petits ou de grands châteaux pour protéger les habitants.
avatar
Kirolac
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de Rhyl

Message par Kirolac le Sam 11 Nov - 19:32

Chapitre 5 : Un roi pour 6 couronnes



La chute du Piedmont...

L'obtention des 6 couronnes de Rhyl fut très rapide. A peine 60 ans, si rapide qu'aujourd'hui, cet état est encore très fragile. La première couronne a rejoindre celle de Centreterre est celle du Piedmont.
Alors qu'une guerre civile éclate entre le Roi Hermett du Piedmont et la maison Eubank de la Tourbière, Le roi de Centreterre lève son ban, regroupe ses armées attaque de dos.
Affaiblie par la guerre interne au Piedmont, aucune des armées concurrentes ne peut rivaliser et elles se voient vaincues à tour de rôle. La maison Hermett et la maison Eubank voient leurs dirigeants plier le genoux pour garder leurs droits sur leurs terres, leurs vassaux feront de même.
L'humiliation est totale, pour ce royaume et la couronne est envoyée à Centreterre en gage de soumission. Plusieurs enfants de Lord partent à Valcoeur en otage afin d'assurer l’obéissance à la nouvelle autorité.



La chute de l'Ouest...

Fort de sa prise du Piedmont, Valcoeur a observé les réaction voisines. Les "Sauvages" comme l'on les nomme n'ont pas bougé, Les Khazars qui ont désormais un accès au continent mènent des raids terrestre contre l'Ouest qui tente de se défendre et le Levant continu ses raids comme désormais à son habitude.
L'Ouest est désuni, le manque de réaction face aux Khazars fait que les fiefs de Bellac, Boisjoli et Sombremont se sentent abandonnés. Valcoeur leur proposera de rejoindre le royaume de Centreterre en échange d'une protection contre les Khazars. Proposition qui n'était du gout du Roi de l'Ouest se sentant insulté. Ainsi débute une crise d'abord diplomatique puis commerciale et ensuite militaire.
Les tensions entre les Roi de Centreterre et de l'Ouest durent plusieurs années mènent à l’instauration de taxes pour l'Ouest qui exporte des ressources, les provocations continuent en demandant aux Lords des Futaies, de Beluar et au Roi de L'Ouest de payer des tribus ahurissants en échange de la paix, le tout en épargnant les fiefs de Bellac, Boisjoli et Sombremont.
Le message ainsi lancé qu'en cas de guerre ces trois fiefs se verront considérés comme neutre en cas de conflit et la stratégie paye.
Les armées de Centreterre tentent un coup de poker risqué en passant devant ces fiefs sans intentions belliqueuses avec le risque de se voir prit de dos. Et cela marche, le travail diplomatique et des espions dans l'Ouest fait que les armées arrivent devant la cité de Brise Lames intactes. S'en suit un siège assez long qui mènera à la reddition du roi de l'Ouest et de ses vassaux.


L'attaque sur le Khazar...

Le roi de Centreterre est désormais tout puissant sur Rhyl. Il a su habillement tiré son épingle de situation de crise chez ses adversaires. Au sud du continent, les Khazars semblent être volontaires pour devenir les prochains vaincus. Ils continuent de manière provocantes leurs raids pour capturer des esclaves, il est temps que cela cesse.
Une armée menée par Lord Gralon de Bellac et composée d'autres Lords de Centreterre et de L'Ouest part pour traverser le banc de sable. L'armée est puissante, au moins trois fois plus que ce que peut mobiliser Samarach, Lord Gralon a promis qu'en deux mois, la guerre serait terminée. Il a manqué d'optimisme, en deux semaines la paix sera signée par le Prince de Samarach.
L'armée avance avec comme objectif Samarach quand pendant une tempête de sable, elle est attaquée par les cavaliers Khazars. C'est la débandade, l'avant garde n'a rien vu venir et continu d'avancer tandis que l'arrière garde est en lambeaux. Le gros des troupes peine à organiser alors une formation efficace dans ces conditions et attendra un ennemi qui ne viendra pas à sa rencontre.
La distance entre l'avant garde menée par Lord Tobiass Oriac est désormais importante. Le gros des troupes de Samarach et de Salrivage lancent une attaque. L'avant garde ne recevra pas de renforts et tombera sous les assauts alors que les murs de Samarach étaient visibles. Lord Oriac est prisonnier et conduit en détention dans la cité.

Lord Gralon a repris la marche en compagnie de ses chevaliers et de ses troupes. Il comprend que l'avant garde est tombé quand quelques survivants le rejoigne. Et rapidement, il a face à lui l'armée du Khazar. Lord Gralon sait qu'il a encore le nombre comme avantage.
Au milieu des dunes, il lance la très redoutée cavalerie lourde face à la cavalerie Khazar. C'est sa première erreurs. La cavalerie Khazar est plus légère, elle ne s'enfonce pas dans le sable, elle est plus rapide. Les chevaux de Lord Gralon se fatiguent rapidement sur ce terrain les désavantageant, la troupe montée perd donc son intérêt de frappe puissante et rapide. De plus, elle est éloignée du champs de bataille ou les armées croisent désormais l'acier.
Guerriers, sorciers et archers s'en donnent à cœur-joie dans une bataille sanglante. Les pertes sont lourde des deux cotés. Les Khazars sont plus rapide, les armures de plaque de l'élite des chevaliers gênent les mouvements sous un soleil de plomb et dans le dos arrive une cavalerie Khazar intacte.
La mêlée est percée par les cavaliers légers des esclavagistes, Lord Gralon ne peut que constater sa défaite puis sa capture.
Les familles des Lord de l'Ouest doivent payer un lourd tribu d'or pour récupérer leurs seigneurs vivant. Les prisonniers dont la rançon est payée sont dés lors relâche. Les autres iront vivre une vie d'esclave au bout du monde.
L'on dit qu'avec l'or récolté par les tribus et la vente d'esclave, il y avait des murs de lingots d'or dans le château de Samarach.
Plus jamais une armée ne viendra aussi prêt des murs de Samarach. La bataille du "sable sang" reste encore dans les mémoires et les chants des bardes du Khazar.



Le bouclier de Valcoeur...

Les hommes du levant continuent leurs pillages des cités du royaume. Centreterre ordonnera la création d'une flotte à Dourivage pour stopper les menaces du levant.
Alors que les navires s’accumulent dans le port et au large de Dourivage, Oller Noirevoile ordonne que cette nouvelle flotte soit détruite. Il désire plus que tout garder le contrôle des mers.
C'est par une nuit d'été que les habitants de Dourivage durent fermer les portes de la cité et se nicher sur les murs de la cité pour voir l'incendie de la flotte, des chantiers et des réserves de bois.
L'échec est cuisant pour le roi. Centreterre avait financer la construction de cette flotte et la capitale est plus menacé que jamais de raids des hommes de Noirevoile. Ordre est alors donné de bâtir un pont bloquant le passage de navires ainsi que d'une forteresse pour protéger ce pont. Le Lord voisin, de Cendremarc, se voit confié la conception et le financement. Devant le cout exorbitant il refuse, le roi est furieux de la réponse et fait exécuter le fils Cendremarc qui apportait la missive.
Le roi décide de lancer une armée sur Cendremarc quand il reçoit une proposition de duel à mort par Lord Cendremarc en personne. Les armées menée par le Commander de la garde royale mèneront le siège du fief, réduisant en ruine le modeste château.
C'est la province du Piedmont qui se verra ordonné la construction et le financement du Bouclier. Nouveau fief qui sera rattaché à Centreterre et non au Piedmont. L'on grogne toujours dans la province, ce fief voit son rattachement à Centreterre contesté par les Lord du Piedmont mais à voix basse.



Voiles noires contre Voiles bleues...

Quand Oller Noirevoile meurt, il a deux fils. Aymeric et Arold. Aymeric se voit hériter de Samar tandis qu'Arold hérite d'Aigrehavre. Rapidement, Harold, le plus jeune des fils arrive à monter plusieurs capitaines de navire contre son frère. Il conteste à haute voix la couronne.
Arold prend le nom de BleueVoile et ses distances d'Aymeric et un conflit éclate. Arold voit sa cité se faire assiéger et fuit en direction de Dourivage, il s'exilera pendant deux ans.
Une chance pour Centreterre, il confie quelques navires de guerre et des mercenaires à Arold et ses capitaines en échange d'un rattachement du Levant à la couronne en cas de victoire. Pari osé qui s'avèrera payant, Arold gagne la guerre et attache son frère Aymeric à une falaise, la marée faisant le reste.
Arold cède la couronne "au nom de la parole donnée" et devient le Lord gouverneur du Levant. Les raids sur Rhyl cessent, le commerce d'esclave n'est plus que le monopole des Khazars.



Des sauvages à genou...

Les "sauvages" comme l'on les appel désormais sur Rhyl, ces anciens clans qui ont tenu tête pendant des années à Centreterre voient leur tour venir.
Les armées royale foncent en terre sauvage et construisent alors une fortification sur une ile entre Norbois et Terrebosc. Belécu a pour but de bloquer les renforts Est-Ouest des sauvages en leurs terres.
La stratégie est payante, Norbois tombera, puis par la suite Chantebois alors que les armées du Clan des Bosc sont bloqués par le fortin de Belécu.
Le roi et ses hommes progressent par le sud des terres Sauvages et font tomber le fortin de Val'Grole.
C'est devant Arclong après plusieurs jours de combat que le chef du clan des Bosc pose genou à terre devant le Roi de Valcoeur. Il deviendra Lord gouverneur des terres sauvages. Les chefs des autres clans deviendront également des Lords.

Seul le Prince Khazar garde sa couronne...



L'union d'un Prince et d'une Khazar...

Aucun lord ne veut tenter sa chance dans les sables Khazar, tous ont en mémoire la rouste donnée par le Prince de Samarach voila trente ans.
Les Khazars savent que ce n'est qu'une question de temps avant qu'une armée passera par la mer pour attaquer Samarach alors ils négocient une intégration au royaume de Rhyl. Une union royale semble être un moyen parfait, le futur roi épousera une princesse de Samarach.
Le titre de prince de Samarach perdurera pour le Lord Gouverneur du Khazar, le commerce d'esclave est abandonné mais aucune compensation ne doit être réclamé de la part des habitants de Rhyl pour les actes du passé. Quelques petits avantages ici et la sont négocier et le Prince de Samarach enverra alors la Princesse Amystrine pour se marier et devenir la future reine de Rhyl.

Le Khazar rejoint donc le royaume de Rhyl en tant que 6eme et dernière couronne.
avatar
Kirolac
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 29/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de Rhyl

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum