RHYL : Serveur RP pour Ultima Online

Rhyl est un serveur gratuit et francophone dédié au jeu de rôle en ligne.
 

Partagez | 

Histoire de Rhyl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Histoire de Rhyl Jeu 12 Avr - 18:24
Chapitre 1 : L'apogée des clans


-1500 à -400 : Jusqu'à la domination

Nul ne sait vraiment comment sont arrivés les premiers hommes sur Rhyl. En sont-ils originaires ? Sont-ils arrivés par navire ou par magie ? Le mystère reste aujourd'hui intact. On peut attester de leur présence depuis environ 1500 ans à la vue des constructions les plus anciennes.
Pendant 800 ans, les premiers hommes de Rhyl ont vécu sous forme de clans ayant des dénominations aux origines bien diverses. Parfois ils portaient le nom d’ancêtres comme les Sars ou les Bosc, d'autres de lieux comme le clan des Futaies, le clan du Beau-lac ou le clan des Rivages Salés.
Ces clans coexistaient de manière assez pacifique malgré des conflits sporadiques et de durée assez courte, principalement dans le but de domination d'un endroit spécifiques possédant des ressources utiles.

Rhyl n'était pas peuplé que d'humains, bien d'autres créatures y vivaient. Les clans repoussèrent les autres espèces de Rhyl, très souvent technologiquement inférieures. Les hommes des clans maitrisaient l'archerie, la fonte et la forge du fer mais également la magie. Bien des espèces de monstres perdirent des terres et ce assez rapidement, trop rapidement même. Les hommes des clans s'étaient étendus sur l'ensemble du continent.

Débuta alors ce qui reste dans l'histoire des clans sous le nom de "Guerre des Héros"



Environ - 400: La Guerre des Héros

Ne maitrisant pas l'écriture, les hommes des clans se transmettaient oralement des histoires comme celles-ci, empruntes de mysticisme, de légendes et de guerriers d'exceptions. Voici, la fameuse Guerre des héros.

Les nombreuses races de monstres de Rhyl, repoussées de partout par le fer, les flèches et la magie des hommes des clans, s'allièrent et lors d'un sombre rituel auraient inséminé de la magie très noire dans les corps de quelques-uns des monstres, les changeant en puissantes ignominies sanguinaires.
Ces puissants et souvent immenses monstres s'avérèrent être la "mort inéluctable" pour les courageux guerriers. On parle d'orcs grands comme dix hommes et pouvant écraser dans leurs poignes des guerriers armurés de fer et ce, sans faire d'effort.
Une guerre totale était alors engagée. Les clans se retrouvèrent unis par une puissante volonté de survie. Les villages étaient rasés, les populations massacrées et les survivants pourchassés. La guerre faisait rage, offrant aux hommes des Héros, des êtres sortant des rangs de par leurs talents pour tuer. Bolorn Bosc du clan des Bosc en est l'exemple le plus célèbre. Armé de sa hache, ce farouche guerrier a terrassé deux Orcs géants lors de la défense du village du clan des Futaies.


Environ -395 : La bataille finale du refuge

Les hommes des clans se regroupèrent au centre de Rhyl dans un lieu dificile d'accès, mais aisé à défendre, le lieu dit "du refuge".
Pour être atteint, les monstres devaient franchir un petit col étroit. Les hommes des clans menés par leurs héros résistèrent des jours durant aux assauts répétés des ces immenses monstres et de leurs légions infernales, puis vint alors le temps de la contre-attaque. Alors qu'ils avaient attendus et attendus encore, encaissant attaques sur attaques, les hommes des clans foncèrent aux sons des cors de guerre sur tout ce qui n'était pas humain.
Le sang coula à flot ce jour-là. Forêts et plaines alentours n'étaient que champs de cadavres de toutes sortes. La victoire des clans était totale. Les monstres étaient en pleine débandade, ils durent pour survivre se retrancher dans leurs bastions respectifs.

On dit que la paix acquise ce jour la règne encore, mais les monstres existeraient encore et s'avéreraient être agressifs. Rien de comparable cependant à cette union démoniaque qui mit en danger l’existence des humains.
Les Héros devinrent le culte des clans. Honorant leurs ancêtres et leur lutte sacrée, les hommes des clans restent encore pour beaucoup de fiers fidèles, même si un bon nombre sont désormais des croyant des Sept, la nouvelle religion de Rhyl.


-380 : Les Veilleurs, le restant de cette guerre

Afin de garantir la sécurité des humains et empêcher une nouvelle Grande Guerre, les clans mirent en place une sorte d'organisation, descendante de cette alliance ultime. Les Veilleurs étaient nés.
Encore de nos jours, ils sont chargés de patrouiller et d'explorer les endroits les plus dangereux de Rhyl afin d'établir des rapports et accessoirement, ramener des richesses.
Les Veilleurs acceptent tout le monde indépendamment du rang social, ne participent pas à la vie politique de Rhyl et ont bonne réputation. Ils trouveront un lit et un repas chaud chez chaque seigneur de Rhyl.
Les Veilleurs possèdent une puissante tour dans la capitale servant à s'organiser et à recruter et former de nouveaux membres.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl Jeu 12 Avr - 18:24
Chapitre 2 : Les Khazars


-100 (estimation) : Les Voiles des Khazars

Le vent soufflait fort quand la vigie du premier navire Khazar hurla à pleine voix "Terre ! Terre !". Effectivement, la caravelle Khazar et ses boutres d'escorte venaient de découvrir un archipel qui deviendrait Rhyl.
Sans précipitation, le commandant, Rodryn Samarach, fit établir une carte des lieux afin de trouver un bon endroit pour débarquer. Il jeta son dévolu sur une baie au nord d'une grande île, située juste en-dessous du continent principal. Le "camp de Samarach" était alors fondé. Il deviendra quelques siècle plus tard la ville Khazar de Samarach, capitale de province.
Les Khazars ont la peau foncée, contrairement aux hommes des clans qui ont la peau très pâle. L'on sait chez les Khazars que plus une peau est foncée, plus son sang est proche de celui des primo-Khazars. Le sang Khazar ayant été dilué par de nombreux mariages forcés avec des femmes mises en esclavage mais gardées sur place pour assurer une descendance aux anciens marins.
Note : Cependant certains Khazars ont la peau très pâle car ils sont issu du clan des rivages salés et qu'ils ont étés administrativement intégrés à la province quand celle-ci rejoindra la couronne.


Environ -98 : Exploration et alliance

Les premiers explorateurs Khazars rencontrèrent au Sud de l'île un clan d’humains à la peau pâle, le clan du Salrivage (ou du rivage salé). Un clan, bien loin des autres, qui ne se souciait guère de la vie des autres clans. A vrai dire, voila plusieurs siècles qu'il était dans une guerre contre une tribu de Cyclopes. Les deux partis se disputaient la maîtrise de l'île.
Un accord commercial en échange d'une alliance militaire temporaire fut alors établi entre Samarach et le clan du Salrivage. Grâce à la technologie Khazar, la défaite des Cyclopes était assurée. Ils abandonnèrent rapidement leurs prétentions sur l'île pour se concentrer sur la défense de leurs propres terres.
Le clan, désormais bien heureux, échangea alors des ressources locales contre des objets et des nouvelles techniques aux Khazars et ferma les yeux pour la seconde marchandise que les Khazars allaient rapporter dans leur Ancien Monde.


Environ -95: Esclavagisme & négoce

Les Khazars venant sur Rhyl espéraient tomber sur une marchandise devenue rare dans l'Ancien Monde : des hommes libres, forts et en bonne santé. Les bons esclaves commençaient à se faire rare dans l'Ancien Monde et les prix montaient.
Pendant des années les Khazars se sont rendus sur le continent principal afin d’attraper des individus isolés, voire des villages complets. Ils pouvaient frapper à proximité des mers et des rivières. Les voiles et l'acier Khazar étaient craints par les clans, car ils agissaient vites et ne laissaient peu de chance de contre-attaque avant de disparaitre sur les flots.
Les esclavagistes étaient désormais la nouvelle menace sur Rhyl pour des clans bien dépourvus face à eux.


Environ -87 à -70 : Fondations Khazar

En l'an -87, Un chef de raid Khazar du nom d'Anthers Meyrion vient fonder un petit camp pour esclaves sur une île volcanique surnommée La Fournaise. Avec le temps, le lieu deviendra une place forte portant le nom de l'île.
En l'an -70, sur une autre île, les Khazars menés par Jols Samarach, un chef de raid qui avait pris le pouvoir deux années plus tôt, décide de fonder Samar, une ville ou s’accumulait les richesses issues du commerce des esclaves. Cette cité devint la capitale de la "Principauté de Samar" et le dirigeant de Samarach devint alors le "Prince de Samarach". Ce petit royaume n'avait pas réellement d'ennemis capables de le menacer, ni même de trouver d’où les Khazars pouvaient bien attaquer.


Environ -65 : Principauté Khazar

Landel Samarach fait valider sa nomination de prince pouvant régner sur le Khazar par la quasi-totalité des chefs de raids. Les quelques chefs de raid refusant sont égorgés dans la foulée et leurs descendants mis en esclavage.


Environ -35 : Nouvelle lignée de princes, les Anfer

Landel Samarach décède. Sa fille Lylia, épouse de Rhake Anfer, hérite du trône et devient la princesse des Khazars. Lylia avait bien un frère cadet mais les anciennes lois Khazars font que l'enfant le plus âgé hérite quelques soit son sexe. Les descendants de Lylia et Rhake règnent encore sur Samarach aujourd'hui.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl Jeu 12 Avr - 18:25
Chapitre 3 : Harold dit le conquérant



An 0 : Le débarquement d'hommes bardés d'acier

C'est un beau matin d'été qu'une puissante flotte de navires a accosté à l'Est du continent de Rhyl. Les voiles de ces navires différaient de celles des esclavagistes Khazars, et la forme des bateaux également.
Pour découvrir Rhyl, ils avaient suivi les navires Khazars et devant les ressources ramenées et vendues, ce peuple alors chassés de ses terres, avait saisi l'opportunité d'aller survivre ailleurs.
En peu de temps, la plupart des navires dont la totalité des plus imposants furent démontés afin de servir de matériaux pour les premières habitations sur la côte. Une première ville était fondée, elle se nommait Dourivage.
Dans la plus grosse habitation de la nouvelle cité, Harold, le chef de ces nouveaux hommes, annonçait le début de la conquête de ce monde et du règne de sa lignée royale, les Valenton.
Dans les quelques mois qui suivirent, de nombreuses explorations eurent lieu et une guerre débuta contre le plus proche des clans. Le clan des Sars, seul clan de l'est de Rhyl tentait de contenir seul cette nouvelle menace.



An 1 : La chute des Sars.

En moins d'une année, le clan des Sars, l'un des plus puissants, venait de tomber. Au terme d'une bataille aux limites de Sarsbois, Thers Sars, le chef de clan, tombait par l'acier sous les yeux de ses guerriers. Son fils Varss, pliait le genoux devant Harold qui venait de conquérir une grande partie du continent. En acceptant de ployer le genou, Varss Sars devenait le premier seigneur de l'histoire du royaume de Rhyl.
Le clan des Sars venait de disparaitre et la nouvelle fit fracas parmi les autres clans mais sans soulever davantage de mobilisation que celle de certains druides plus clairvoyants que les autres.


An 3 à l'an 12 : Fondation des premiers fiefs

Les nouveaux hommes progressèrent rapidement dans les terres et commencèrent à bâtir, à des endroits qui leur semblaient stratégiques, des petits fortins de bois. Ces fortins et les terres alentours furent confiés à des maisons nobles qui devinrent également des seigneurs du royaume de Rhyl. Des familles s'installèrent autours de ces fortins, formant ainsi des villages ici et là. Les premiers fiefs naissaient.
En l'an 3, Sourcefer et Beauchamps sont fondés.
En l'an 5, la Tourbière et Cendremarc sortent de terre.
En l'an 10, le Creusoir est fondé.
En l'an 12, Herbons et Contrefort viennent agrandir un royaume.



An 15 à an 20 : Premières réactions des clans

Les éclaireurs de Contrefort étaient formels, un clan isolé vivait dans une vaste plaine coincé entre la côte et le fief de Contrefort. Le roi Harold voyait une nouvelle victoire se profiler sur les clans.
La résistance de ce clan était moindre que celle des Sars, le grand village du clan est pillé et un noble, fidèle du roi, se voit confier le nouveau fief de la plaine.
Cependant, beaucoup d'habitants n'ont pas abandonné la lutte et ont fui au "Refuge". Ce fameux lieu aurait été le lieu de la grande bataille du même nom plusieurs centaines d'années plus tôt. Depuis cet endroit, une véritable guérilla est lancée contre les Conquérants. Les convois sont embusqués, les patrouilles attaquées et les quelques isolés sont traqués. Des messagers vont visiter les clans encore libres de Rhyl afin de demander de l'aide.
Il fallut trois années de tractation avec le concours de plusieurs druides pour qu'un accord eut lieu entre trois clans. Le clan des Grole, du Norbois et du Chantebois s'allièrent pour attaquer les envahisseurs sur leur petit fortin d'Herbons. La surprise fut totale et le fief serait incendié. La troupe marcha alors sur Le Creusoir qui subit le même sort. Elle partit ensuite au Refuge afin de protéger les survivants du clan de la Plaine.
Les Conquérants qui s'étaient regroupés assiégèrent pendant deux années le Refuge. La place forte résista très bravement mais tomba.
Le Refuge devint alors un fief des Conquérants. Le roi Harold sut qu'il venait de remporter une bataille importante, désormais, le surnom de "Conquérant" vient s'affubler au premier roi de Rhyl.



An 22 : Fixer la frontière

L'attaque surprise de trois clans sur les Conquérants fit prendre conscience que les frontières étaient poreuses, bien trop poreuses. Harold savait que Dourivage aurait pu tomber si l'armée des clans avaient progressé pour gagner et non pour protéger des civils au Refuge.
Harold décida de faire bâtir un fortin au Nord-Ouest de son royaume, entre Herbons et Val'Grole. De nombreux ouvriers s'affairèrent à construire à flanc de montagne un fortin de pierres dont le but était de contenir les incursions des clans. Le fief se voit nommé Nord-Confins.



An 25 : La prise du Beau-Lac

Plus au Sud de Contrefort, un clan vivait sur un lac. Les habitants logeaient sur des maisons sur pilotis et ne semblaient pas vraiment agressifs. Harold n'avait eu qu'a capturer les deux quais d'accès et montrer sa puissante armée pour que les défenses du clan s'effondrent. Après quelques jours de siège, le clan du Lac rendit les armes. Bellac intégra le royaume de Rhyl une fois que Verne Gralon, le chef de clan, ploya le genou devant Harold.



An 27 : Le Boisjoli

Le clan du Boisjoli se rendit également devant la puissante armée d'Harold, sans même combattre. Mors Oriac, le chef du clan, déposa son arc devant Harold en ployant le genoux.
Harold venait de conquérir la moitié de Rhyl, mais cette conquête serait la dernière. Dans les bois, il aurait attrapé une maladie car il se sentit très affaibli et ne lança plus d'attaques. Il agonisa, alité pendant deux années, puis décéda à Dourivage. On se souvient encore de lui comme un très grand roi.



Et les Khazars pendant ce temps ?

Les Khazars virent d'un mauvais œil l'arrivée de ces concurrents sur Rhyl. Ils considéraient Rhyl comme leur jardin privé et tardèrent pas à entrer en conflit avec ces nouveaux arrivants. Ils étaient chassés comme les autres pour finir esclave à l'autre bout du monde.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl Ven 13 Avr - 18:19
Chapitre 4 : Une dynamique en baisse




An 30 à 33 : La campagne ratée à l'ouest

En l'an 30, le Roi Erguenn quitte Bellac avec son armée en direction du clan de Beluar, la prochaine conquête du le royaume. Il vient d’acquérir la couronne et désire marquer l'histoire de son empreinte.
A mi-chemin, dans un vallon, au pied de la montagne sombre, il fonde le fief de Sombremont qu'il confiera à une maison qui le soutient activement.
Alors que sa troupe campe à proximité d'une rivière entre deux escarmouches, deux femmes et un homme venant du Khazar s'infiltrent de nuit et tentent d'assassiner le Roi. Ils manquèrent leur cible et furent torturés puis exécutes. Les Khazars méritant une réponse digne de ce nom et il échafaude un plan pour mettre hors d'état de nuire ces viles esclavagistes.
L'armée avance et en 32, au bord de mer, le fief de Brise-Lames est fondé ainsi qu'un port. Pendant un an l'armée s'activera à construire une petite flotte capable d'embarquer quelques centaines de soldats.

En l'an 33, Enguenn prend par la mer la direction de Samarach, la capitale du Khazar. Les Khazars sont surpris de voir débarquer par le port une troupe de Conquérants. Le palais du Prince de Samarach est assiégé mais résiste, ce qui occasionnera de lourdes pertes. Enguenn refuse sa défaite et tente une nouvelle attaque, dès le lendemain, qui échouera encore. Lors de ce second échec, il perd la vie. La rumeur dit que le corps du roi fut prit par les Khazars puis souillé.



An 36 à 38 : La chute de l'Ouest

Pendant l'année de ses 28 ans, Harold II dit "le Grand" s'offre une belle victoire contre le clan de Beluar. Parti de Brise-Lames l'armée des Conquérants vient remporter une première victoire devant le château du clan puis le siège rapide fait plier le genou du chef local.
L'armée prend alors la direction du clan des Futaies. Après deux années de combats dans les bois et d'embuscades, le clan tombe. Son chef refuse de se soumettre et sera décapité en compagnie de la totalité de sa famille. Un chef de famille secondaire du clan accepte la soumission et devient alors le seigneur de ce nouveau fief.
Harold décide de ne pas pousser davantage au Nord, vers les derniers clans libres.



An 41 : L'Administration du royaume

Harold le Grand est connu pour avoir crée l'administration actuelle du royaume.
Le royaume est séparé en trois provinces distinctes. Le Piedmont se voit attribuer Dourivage comme capitale administrative, l'Ouest est dirigé depuis Brise-Lames et Centreterre depuis Valcoeur.
Les seigneurs de Valcoeur et de Brise-Lames sont désormais des Seigneurs protecteurs, ils peuvent alors diriger les autres fiefs de la province et leurs seigneurs vassaux doivent allégeance.
Dourivage restera cependant la capitale royale et fief de la maison Valenton.



An 52 à 60 : Le Royaume en proie d'attaques

La percée dynamique des Conquérants semble désormais stoppée. Depuis le clan des Futaies plus aucune victoire majeure ne vient montrer la domination des nouveaux arrivants.
En l'an 52, les Khazars en profitent pour attaquer Beluar et Boisjoli. Les fiefs sont incendiés de nuit et une grande parti de la population est tuée.
En l'an 55, Cendremarc résiste à un important raid Khazar. Le Prince du Khazar est tué durant l'assaut. L'armée Khazar se replie dans le désordre et sera en partie détruite en mer, à proximité de Dourivage.
En l'An 58, Le fief de la Tourbière est attaqué par les clans libres de Rhyl. Ces derniers sont vaincus et battent en retraite après une bataille perdue entre le Creusoir et Beauchamps.
En l'an 60, Un raid Khazar tombe sur Bellac, pillage de la ville et mise en esclavage des habitants capturés.
En l'an 65, Une bataille navale a lieu au large de Samar. La petite flotte des conquérants est balayée par les navires esclavagistes Khazar.

Trois ans plus tard après des années de règne pleines de passivité, Harold le Grand s'éteint à Dourivage.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl Sam 14 Avr - 12:34
Chapitre 5 : Implantation et stagnation du royaume de Rhyl



An 71 à 80 : Le Roi Emerik tente de s'imposer

Difficile de s'imposer dans le monde politique à seulement 18 ans, mais le Roi Emerik a taché d'y arriver. Un adversaire tout trouvé existe, il s'agit du Prince de Samarach. Comme il est compliqué d'intercepter les Khazars sur terre, il décide de prendre le contrôle des mers autour de Rhyl.
En l'an 71, il fait construire une flotte à Dourivage dans le but unique d'abattre la domination Khazare sur les flots. Plusieurs galions, caravelles et boutres sont alors en chantier et seront prêts à se mener une bataille navale dans les prochaines années.
Durant l'année 73, les premiers succès maritimes se font connaitre. Plusieurs navires de la principauté sont alors capturés et les années suivantes, d'autres bonnes nouvelles arrivent. Dans l'euphorie de ces dernières, la population ne s'inquiète pas lorsqu'en 75, le fief frontalier de Nordconfin est anéanti par une attaque sournoise et surprise de Terathan.

En 77, le roi ordonne la prise de Samar. La flotte regroupée à Dourivage part faire blocus sur la cité. Des troupes sont débarquées et assiègent les murailles de la cité. La ville tiendra bon jusqu’à l'arrivée de renforts venus des terres Khazars et l'armée du roi se replie sans trop de pertes sur Dourivage. Elle veut éviter une confrontation totale.

Quelques années après, en l'an 80, la flotte Khazare attaque Dourivage dans le but d'anéantir la flotte royale, de piller la capitale et ainsi humilier le royaume. C'est un échec retentissant, causant de lourdes pertes dans les rangs khazars. Il ne reste que quelques navires des deux cotés et la menace khazare semble désormais bien minime sur les flots.



An 89 : Valcoeur capitale de Rhyl

Valcoeur devient officiellement la capitale du royaume de Rhyl et Dourivage reste la capitale de la province du Piedmont. Un échange de fief entre les seigneurs de Valcoeur et la famille royale est alors établi.
Il aura fallu plusieurs années pour qu'aboutisse ce projet. Dourivage étant, suite à l'attaque Khazar, jugée trop vulnérable alors que la petite vallée du cœur est un excellent emplacement bien loin de la portée des sabres khazars.



An 90 : Le Roi Karles

Le roi Emerik rend l'âme et son frère Karles dit "Le Pieu" monte sur le trône à Valcoeur.
Sa première décision est de faire un recensement de la population de Rhyl: chaque noble, chaque fermier, chaque enfant doit se faire connaitre auprès des seigneurs. Un registre de la noblesse est alors créé, dans lequel chaque noble doit y faire inscrire son mariage, les naissances de ses enfants ou encore les décès.



An 91 & 92 : Le Culte des Sept

En l'an 91, Karles Le Pieu fait construire un septuaire à Valcoeur. Il s'agit du plus gros septuaire construit sur Rhyl actuellement. L'année suivante, il lie le culte des Sept à la couronne, devenant ainsi un souverain de droit divin.
Les clans conquis peuvent encore pratiquer leur ancien culte mais se montrent de plus en plus discrets.



An 95 : Belécu

Karles Le Pieu tente un coup stratégique en l'an 95. Les clans libres ne mènent plus de guerres et profite de cette relative accalmie pour faire construire discrètement via de petits convois un fortin sur une île entre le clan de Norbois et celui des Bosc.
En l'espace de peu de temps les Conquérants ont mis un pied en plein milieu des terres sauvages. Le seul coup d'éclat de du roi Karles. Le fief est sans terre et n'a pour seul but que d'empêcher les actions des clans libres, il sera géré par la maison Ascune.
Quand les clans s’aperçoivent de la mise en place d'une place forte, il est trop tard. Jamais ils n'arriveront à déloger les Conquérants malgré quelques attaques plus ou moins massives les années suivantes.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl Dim 15 Avr - 21:31
Chapitre 6 : La Royale hécatombe


An 102 à 117 : Venceslas le prudent

Karles Le Pieu fut retrouvé mort un matin dans sa chambre. Il avait été lardé de plusieurs coups de poignard. Adulé par le peuple et détesté par une partie de la noblesse, un nombre supposé de commanditaires était à envisager.
Son cousin Venceslas accéda alors au trône et prit immédiatement plusieurs mesures. Dans un premier temps, il fonda un ordre chargé de protéger Châteaublanc ainsi que les habitations de Valcoeur. Cet ordre porta le nom de Chevalier du Guet. Dans un premier temps, il fut uniquement composé de jeunes nobles provenant de maisons alliées à la couronne.
Vencelas fit également mener une enquête, sans jamais dévoiler le nom du probable commanditaire de l'assassinat de Karles Le Pieu, ce qui lui valut d'être surnommé Venceslas Le Prudent.
Le Prudent décéda en l'an 117 sans héritier direct. Ce fut le début d'une guerre de succession qui allait déchirer Rhyl.



An 117 à 119 : La Danse des Rois morts

Une période sombre dans l'histoire des Rois venait de débuter : une série de décès royaux et princiers entamant sérieusement la stabilité du pouvoir. Les grandes maisons de Rhyl prévoyaient un futur funeste suite aux nombreux enterrements royaux.
Venceslas Le Prudent était mort en 117, l'année suivante c'était le roi Alphonse qui rendait l'âme. Le roi Ulrich, son successeur s'éteignit la même année que son couronnement.
En 119, le roi Eadred dit l'Insipide fut tué par les Chevaliers du Guet afin de porter Harold III l'Inflexible à la tête du royaume.
L'ascension au pouvoir d'Harold l'Inflexible marqua la fin d'une période de totale instabilité. Cependant, la guerre civile couvait car cela faisait une année que des pirates venaient attaquer les côtes de Rhyl. Les nobles allaient enfin pouvoir se coordonner avec un véritable pouvoir pour tenter d'y mettre fin.



An 118 à 125 : Les Pirates du Levant

Arrivés pendant la Danse des Rois morts, des pirates sévissaient sur Rhyl sans faire de distinctions. Ils attaquaient villes, villages côtiers et même les navires Khazars.
Les richesses que les marchands Khazars et Conquérants ramenaient sur l'Ancien Monde avaient attirés de bien mauvaises personnes. Ces pirates avaient fondés, durant l'année 118î deux campements sur des îles :  La Rapinière et Petit Îlot. Ainsi qu'une petite cité,  Aigrehavre.
Pendant l'année 120, depuis ces places fortes, ils lancèrent des raids maritimes sur Sourcefer, La Tourbière ainsi que sur le clan du Norbois, pillant, tuant et violant sur leur passage.
Cinq ans plus tard, ils attaquèrent la flotte des Conquérants alors qu'elle stationnait au large de Dourivage. L'annonce sur Rhyl que la flotte était désormais au fond de l'océan effraya autant à Samarach qu'à Valcoeur ou Terrebosc.
Durant les années qui suivirent, les Khazars eurent plusieurs accrochages en mer avec ces pirates. Bon nombre d'esclaves ou marchandises furent alors volés. Les océans n'étaient plus sûrs pour les peuples de Rhyl.



150 à 167 : Valcoeur grandit

La cité de Valcoeur avait bien changé avec le temps, s'étendant et grandissant. Une grande partie des habitants des côtes vinrent y vivre et trouver refuge contre les pirates sanguinaires.
En l'an 150, le septuaire de Karles Le Pieu fut détruit. Sur ses ruines, un septuaire plus grand fut alors reconstruit. Il fut simplement nommé "Le Grand Septuaire" et il accueillit les dépouilles des membres de la famille royale.
En l'an 167, ce fut la Citadelle du Savoir qui fut construite. On s'y attacha alors à travailler toutes les sciences connues, à enseigner et à conserver le savoir dans une grande bibliothèque.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl Lun 16 Avr - 22:40
Chapitre 7 : Le Renouveau conquérant


An 170 à 173 : Khazar contre Levant

Voila plus d'un demi-siècle que les hommes du Levant avaient pris possession des îles à l'Est de Rhyl. Ils y avaient développé leur propre style de vie, des pillages de villages côtiers, vols de marchandises dans les villes et de l’écumage des mers en bon et due forme. Pourtant, ils ne formaient pas encore une véritable société organisée.
En l'an 170, lassé de voir ses navires se faire aborder, le prince du Khazar va lancer une campagne militaire visant le camp du Levant le plus au Sud, celui de "Petit-Îlot". Plusieurs navires de guerre partirent en vue de capturer cette place ennemie. Et rien ne se passa comme prévu.
Étonnamment, le petit camp tint bon jusqu'à l'arrivée des renforts d'Aigrehavre. La troupe Khazar fut vaincue au sol.
Les plus gros navires pirates éperonnèrent les navires Khazars afin de lancer des batailles au corps à corps tandis que les plus petits utilisaient leurs archers pour abattre les soldats Khazars.
On bataillait rude sur les ponts humides des navires et les pirates n'hésitaient pas à saisir un Khazar pour le faire chuter avec lui et pour cause. Les pirates avaient des armures de cuir et pouvaient flotter tandis que l'acier Khazar menait son propriétaire au fond de la mer. La précision des archers pirates permit d'achever rapidement une bataille à sens unique.

Les navires Khazars capturés par les pirates furent utilisés pour lancer une contre-attaque immédiate sur Samar et ses richesses. La ville aussi surprise que vide de soldats tomba très rapidement en l'année 172. Oller Noirevoile, l'un des plus célèbres pirates se fait couronner Roi du Levant dans la cité capturée.

Pour achever la guerre et remplacer les Khazars dans le commerce d'esclave, les pirates n'avaient plus qu'a prendre Samarach. La flotte s'élança alors vers l'Ouest mais fut stoppé en 173. Des bancs de sables étaient apparus alors que les navires pirates voguaient à proximité de l'île de Samarach. Intervention naturelle nimbée de chance ? Intervention magique ? Nul ne sait vraiment mais le sable désormais allait du continent à l'ile de Samarach qui était de ce fait devenue une presqu'île.
Les pirates bien qu'ayant perdu de très nombreux navires n'en démordirent pas. C'est par la terre qu'ils allaient se rendre à Samarach toute proche, mais les Khazars restant alliés au clan de Salrivage se lancèrent dans une chasse. L'acier Khazar en combat rapproché était bien meilleur que le cuir des pirates qui perdait tout son sens sur la terre ferme.
Les Khazars avaient remporté une importante bataille mais les deux camps avaient souffert. Les Khazars avaient perdus de très nombreux navires et toute possibilité de dominer les mers alors que les pirates avaient encore Samar. Les pirates avaient un chef vivant et adulé malgré la déconvenue de Samarach, leurs repères intacts et des navires.
Les deux forces étaient désormais équivalentes et allaient s'éviter bien que les Khazars eurent toujours l'envie de reprendre Samar.



An 175 à 176 : Le Pillage de Valcoeur et le Bouclier

Ce fut de nuit, par un soir d'été que l'année 175 fut marquée d'un évènement très important. Plusieurs navires du Levant avaient remonté la rivière pour arriver au port de Valcoeur quand celui-ci se vidait de toute activité. Le soleil n'était pas encore couché que les navires du Levant maquillés en navires marchands se vidèrent de pirates assoiffés de richesses. Les entrepôts portuaires, plusieurs commerces ainsi que plusieurs demeures cossues furent pillés et leurs occupants tués. La citadelle fut également visitée, tout comme le Grand Septuaire.
Les Chevaliers du Guet tenteront réagir mais l'effet de surprise fut tel qu'ils ne parvinrent à tuer qu'une poignée de pillards venus profiter des restes laissés par les pirates. L'évènement reste encore dans les mémoires comme une soirée horrible qui remit en tête aux habitants de Valcoeur que nul n'est en sécurité même en plein centre de Valcoeur.

Suite à cette attaque, le vieux roi Emerik II ordonna qu'un fortin soit bâti sur la rivière bouchant totalement l'accès au port de Valcoeur. Les activités portuaires seraient alors déplacés à Dourivage, Bellac ou Brise-Lames et qu'une route plus direct reliant Valcoeur à Dourivage en passant par Contrefort serait faites.
Le roi ordonna à la maison Cendremarc de financer seule ce château sur la rivière, celle-ci refusa et se rebella contre l'autorité royale. La maison Cendremarc avait cependant de mauvaises relations avec les fiefs voisins et aucun ne lui vint en aide. Le fief ainsi que la maison Cendremarc furent anéantis.
Après de longues tractations, les financeurs du projet seraient l'ensemble des fiefs du Piedmont. Vu ce qu'il était arrivé à la maison Cendremarc, tous s’exécutèrent mais l'amertume était présente.



An 186 à 190 : Nikolas Le Fourbe, vainqueur des derniers clans libres.

C'est courant 186 que Nikolas, 23 ans, dit Le Fourbe monta sur le trône. Il était jeune et avait hâte de prouver qu'il serait un grand roi.
En l'an 187, les clans libres refirent parler d'eux. Plusieurs clans s'étaient alliés et avaient pillés le fief d'Herbons. L'occasion pour le roi de prouver sa valeur était arrivée. Il convoqua son ban au milieu des ruines fumantes d'Herbons et parvint à mobiliser quelques maisons dans les provinces de l'Ouest et du Piedmont.
En l'an 188, ne s'attendant pas à une attaque aussi massive, les clans des Groles et du Chantebois furent attaqués et abdiquèrent. Les clans rejoignirent alors la couronne de Rhyl. L'année suivante le clan du Norbois subit la même punition.
Début 190, devant Arclong, les armées des clans meneés par les Bosc et l'armée de Nikolas se firent face. Les derniers chefs de clan après concertation et négociation ployèrent le genou et intégrèrent Rhyl. Les Bosc devinrent les seigneurs protecteurs de cette nouvelle province du royaume nommée "Terres sauvages". Désormais, seuls les Khazars et les hommes du Levant résistaient aux Conquérants.

Roi Nikolas Le Fourbe n'était pas fait que d'ambitions, il avait également la réussite de son coté.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl Lun 16 Avr - 22:41
Chapitre 8 : Un continent rassemblé sous une même couronne



An 191 et 192 : Dernier Conflit avec le Khazar

Le fief de Boisjoli fut pillé au printemps 191 par un violent raid Khazar. Le seigneur de Bellac obtint l'accord du roi pour lever et commander une troupe afin de supprimer la menace provenant de Samarach.
Une armée menée par Seigneur Gralon de Bellac et composée d'autres Seigneurs de Centreterre et de L'Ouest s'ébranla pour traverser le banc de sable. L'armée était puissante, au moins trois fois plus que ce que pouvait mobiliser Samarach. Seigneur Gralon avait promis qu'en deux mois, la guerre serait terminée. Il avait manqué de prudence, puisqu'en deux semaines la paix était signée par le Prince de Samarach.
L'armée avait avancé, avec pour objectif Samarach, mais pendant une tempête de sable, elle avait été attaquée par les cavaliers Khazars. C'était la débandade, l'avant-garde n'avait rien vu venir et avait continué d'avancer tandis que l'arrière-garde était réduite en lambeaux. Le gros des troupes peinait à organiser une formation efficace dans ces conditions et avait attendu un ennemi qui n'était pas venu pas à sa rencontre.
La distance entre l'avant-garde menée par Seigneurs Tobias Oriac était désormais importante. Le gros des troupes de Samarach et de Salrivage avait lancé une attaque. L'avant-garde n'avait reçu aucun renforts et était tombée sous les assauts alors que les murs de Samarach étaient visibles. Seigneur Oriac avait été fait prisonnier et fut conduit en détention dans la cité.
Seigneur Gralon avait repris la marche en compagnie de ses chevaliers et de ses troupes. Il avait compris que l'avant-garde était tombée quand de rares survivants étaient venus à sa rencontre. Rapidement, il avait eu, face à lui, l'armée du Khazar. Seigneur Gralon savait qu'il avait encore la supériorité numérique comme avantage.
Au milieu des dunes, il avait lancé la très redoutée cavalerie lourde face à la cavalerie Khazar. Cela avait été sa première erreur. La cavalerie Khazar était plus légère, elle ne s'enfonçait pas dans le sable et elle était plus rapide. Les chevaux de Seigneur Gralon s'étaient vite épuisés sur ce terrain les désavantageant. La troupe montée avait perdu son intérêt de frappe puissante et rapide. De plus, elle était éloignée du champ de bataille où les armées croisaient désormais l'acier.
Guerriers, sorciers et archers s'en donnaient à cœur-joie dans une bataille sanglante. Les pertes avaient été lourdes des deux cotés. Les Khazars étaient plus véloces et les armures de plaque de l'élite des chevaliers gênaient les mouvements sous un soleil de plomb. Dans le dos des Conquérants et leurs alliés était arrivé une cavalerie Khazar intacte.
La mêlée avait été percée par les cavaliers légers des esclavagistes. Seigneur Gralon n'avait pu que constater sa défaite puis sa capture.
Les familles des Seigneurs de l'Ouest avaient dû payer un lourd tribu d'or pour récupérer leur seigneur vivant. Les prisonniers dont la rançon avait été payée furent relâchés. Les autres étaient allés vivre une vie d'esclave au bout du monde.
On disait qu'avec l'or récolté par les tribus et la vente d'esclave, il y avait des murs de lingots d'or dans le château de Samarach.
Plus jamais une armée ne viendra aussi prêt des murs de Samarach. La bataille du "Sable-sang" restait encore dans les mémoires et les chants des bardes du Khazar.



An 208 à 211 : Guerre civile au Levant

Quand Ameril Noirevoile, fils d'Oller premier roi du Levant meurt, il a deux fils. Aymeric et Arold. Aymeric se voit hériter de Samar tandis qu'Arold hérite d'Aigrehavre. Rapidement, Harold, le plus jeune des fils arrive à monter plusieurs capitaines de navire contre son frère. Il conteste à haute voix la couronne.
Arold prend le nom de BleueVoile et ses distances d'Aymeric et un conflit éclate. Arold voit sa cité se faire assiéger et fuit en direction de Dourivage, il s'exilera pendant deux ans.
Une chance pour le roi Nikolas, il confie quelques navires de guerre et des mercenaires à Arold et ses capitaines en échange d'un rattachement du Levant à la couronne en cas de victoire. Pari osé qui s'avèrera payant, Arold gagne la guerre et attache son frère Aymeric à une falaise, la marée faisant le reste.
Arold cède la couronne "au nom de la parole donnée" et devient le Seigneur gouverneur du Levant. Les raids sur Rhyl cessent, le commerce d'esclave n'est plus que le monopole des Khazars.



An 217 : L'Union du Khazar et du Royaume

Aucun Seigneur ne voulut à nouveau tenter sa chance dans les sables Khazar. Tous gardaient en mémoire la rouste donnée par le Prince de Samarach, trente années auparavant.
Les Khazars savaient que ce n'était qu'une question de temps avant qu'une armée pase par la mer pour attaquer Samarach, alors ils négocièrent une intégration au royaume de Rhyl. Une union royale semblait être un moyen parfait, un des héritiers du trône épouserait une princesse de Samarach. Ce fut le Prince Viktor Valenton qui se maria et il écopa de surnom "Le Sacrifié"
Le titre de prince de Samarach perdura pour le Seigneur Protecteur du Khazar. Le commerce d'esclave fut interdit mais aucune compensation ne devait être réclamée de la part des habitants de Rhyl pour les actes du passé. Quelques petits avantages ci et là furent négociés et le Prince de Samarach envoya la Princesse Amystrine pour se marier.
Le Khazar rejoignit donc le royaume de Rhyl en tant que quatrième et dernière couronne.



An 221 : La Technologie pour l'ensemble de Rhyl

Dernière création de la Citadelle du Savoir: un système de réseau de portails arcaniques permettant le transport de personnes uniquement. Concernant les marchandises, les négociants devaient encore utiliser les routes dangereuses de Rhyl pour se rendre en Valcoeur.



An 232 : Un Roi Inattendu

Viktor Le Sacrifié était le second fils de Nikolas Le Fourbe mais il accéda au trône suite au décès accidentel de son frère à l'âge de 35 ans. De nombreuses langues accusèrent les Khazars d'avoir provoqué l'accident pour que la princesse Amystrine de Samarach devienne reine et influe en faveur de son peuple mais aucune preuve ne vint étayer ces accusations. On n'empêcherait jamais ce genre de ragots.



An 237 : Les Usurpateurs

A la mort du roi Sacrifié, un grand nombre de prétendants au trône sortirent de l'ombre. Des cousins Valentons s'allièrent et complotèrent pour que Dennis ne puisse accéder au trône. Anna, Anselme, Eric, Philippe et Rickard Valenton furent, un par un, traqués sur Rhyl par les fidèles de Dennis, puis exécutés.
Une fois sans contestataire, Dennis devint Roi qu l'on surnomma "La Main de fer"
An 267 : 50 ans d'Union (Début de la Bêta Test)

Voilà 50 ans que Rhyl par l'union du Prince Viktor Valenton et de la Princesse Amystrine Anfer de Samarach est effective. En cette année, une grande fête est prévue afin que cet évènement soit célébré.
avatar
Kirolac


Messages : 519
Date d'inscription : 29/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Histoire de Rhyl
Contenu sponsorisé




 
Histoire de Rhyl
Revenir en haut 
Page 1 sur 1